WI-FI OR NOT WI-FI ?

À l’heure où l’on cherche à inter-connecter tous nos objets, du réfrigérateur au pot de fleur, jusqu’à la montre wifi bluetooth avec écran de téléphone intégré, je suis de celles qui s’inquiètent de cette exposition permanente aux ondes électromagnétiques dégagées par les réseaux sans fil WI-FI et GSM et je rêve secrètement, n’en déplaise à la génération Z, d’un lieu de vie, en (quasi) zone blanche depuis ma cabane !

En effet, on sait désormais que ces champs magnétiques artificiels peuvent avoir un impact négatif sur notre bien-être et notre santé (malaises, migraines, fatigue chronique, insomnie ou, pire encore, des lésions cellulaires); de multiples études scientifiques incontestables de l’AFSSET le confirment aujourd’hui ! Pour autant, il est extrêmement difficile de s’y soustraire, notamment quand son activité professionnelle nécessite une connection quasi-permanente (et je sais de quoi je parle!). Rien à voir avec le champ magnétisme terrestre (précieux bouclier qui nous protège des rayons cosmiques) et encore moins avec le magnétisme amoureux, excellent pour la santé, celui-là !

Selon les experts, l’idéal serait de « respecter une distance d’un mètre devant tout appareil en fonctionnement ». S’il n’est pas très compliqué de se tenir éloigné de certains objets, la télévision par exemple, il semble tout de même bien délicat de se tenir à distance de son risotto en préparation ou de son sèche-cheveux !

Car si on ne peut les éradiquer totalement, on peut toutefois diminuer considérablement la propagation de certaines de ces ondes électromagnétiques au sein de la maison, sans pour autant, il va de soi, dormir sous une cage de Faraday (votre moitié risquerait de ne pas apprécier l’idée, là encore je parle en connaissance de cause !). Alors, après mettre plongée dans l’ouvrage de Thierry Gautier Les ondes électromagnétiques au quotidien, je vous suggère quelques pistes envisageables pour vous préserver de cette pollution domestique en commençant par dresser une petite liste non exhaustive de ses sources :

les-ondes-antigaspi-blog_1

  • Les téléphones mobile. Prenez la bonne habitude de chausser une oreillette bluetooth dont la puissance d’émission est de seulement 1mW, soit 1000 fois moins que le téléphone mobile collé à notre oreille. Pensez également à couper le bluetooth quand vous ne vous en servez pas. Enfin, privilégiez les SMS aux conversations longues. Mieux vaut également éviter de téléphoner dans les trains, dans les voitures ou quand vous vous situez dans un parking et même en marchant car dans ces situations votre appareil augmente sa puissance d’émission et donc votre niveau d’exposition. Veillez également à éteindre votre téléphone portable à la tombée de la nuit pour ne le rallumer qu’au petit matin.
  • Les ordinateurs portables. Ces derniers ne devraient pas nous polluer si nous ne nous collions pas à eux, en les positionnant à même nos genoux par exemple. Même si la tentation est grande, veillez donc à garder une distance de sécurité salvatrice (faut-il rappeler qu’Internet serait LA nouvelle cause de divorce dans les sociétés industrialisées ?!).
  • Les box Internet. Un conseil, remplacez le wifi en connectant l’ordinateur à votre box grâce à un salvateur câble Ethernet. Votre bonne action, vous vaudra de surcroit une connection plus stable et plus rapide, parole de « câblée » ! Vous pouvez également désactiver le wifi de votre box quand vous ne vous en servez pas, la nuit par exemple. 
  • Les téléphones fixes sans fil. Saviez-vous que la puissance d’un réseau WI-FI domestique est 5 fois plus faible que celle d’un téléphone sans fil ! Raison pour laquelle, nous avons troqué il y a quelques 6 années notre téléphone sans fil contre une réédition vintage filaire ! Cette décision nous vaut de composer manuellement chaque numéro (souvenir souvenir!) mais nous permet d’éviter les ondes à haute fréquence dégagées jour et nuit par le téléphone sans fil et sa base ! 
  • Les radiateurs électriques. En ce qui concerne ma petite famille, nous avons pris la résolution de désinstaller nos radiateurs au profit d’un chauffage au bois ! (À nous les marrons grillés et les crépitements réconfortants au cœur de l’hiver! ). Il est recommandé à celles et ceux qui n’auraient pas la possibilité d’éradiquer ces appareils de chauffage, de les placer au minimum à 1,50 mètres de distance du lit afin d’éviter leur rayonnement.
  • Les radio-réveils. Ne plus les positionner près de notre tête pendant de nombreuses heures, mais les éloigner d’au moins 0,60 mètre, mieux encore, opter pour un appareil à piles, la panacée se lever au chant des étourneaux (nous sommes d’accord cette dernière option ne concerne que quelques rares privilégiés !).
  • Les écoute-bébés. Pour ma part je n’ai pas éprouvé le besoin d’investir dans cet appareil, du fait de la proximité de la chambre de bébé, mais s’il vous est indispensable, positionnez-le à au moins un mètre du lit de votre petit : ainsi son sommeil ne sera pas perturbé !
  • Les rasoirs électriques. Cet appareil courant qui entre très régulièrement en contact avec le visage de Môssieur est l’un des principaux émetteurs d’ondes électromagnétiques ! Qui l’eut cru ? Aussi, je ne peux que chaudement vous recommander de lui offrir un bon vieux blaireau à l’occasion de la fête des pères, si ce n’est déjà fait, il vous reste encore 4 jours pour passer à l’acte !
  • Les brosses à dents électriques. Quand on sait que, chaque année, 4,9 milliards de brosses à dents non-biodégradables finissent dans les océans et les décharges, on opte assurément pour une version zéro déchet en bambou ! Petit bémol tout de même, il n’existe pas pour l’heure de brosse à dents biodégradable made in France. (Ce constat aura peut-être déclenché une vocation ! Sait-on jamais ?)
  • Les téléviseurs. Même les écrans plats de dernière génération engendrent un rayonnement non négligeable jusqu’à 1m20. L’idéal serait de délaisser son petit ou grand écran au profit de soirées animées « pétanque », « Mölky » ou autres « jeux de société », mais peu d’entre nous sont prêts à s’en séparer ! Télévores, ayez donc la sagesse d’éteindre systématiquement votre poste après usage. 
  • Le four à micro-ondes. Saviez-vous que ce dernier, une fois branché, émet un champ électromagnétique dans un rayon de 4 à 5 mètres, y compris lorsqu’il ne fonctionne pas, sans parler de l’irradiation des aliments y ayant séjourné ne serait-ce que quelques minutes ! En véritable ayatollahs du slow living, je lui préfère de loin les mijotés de une cocotte en fonte !
  • Les plaques à induction. Leur champ magnétique émet jusqu’à 1,50m et peut atteindre 50 fois les seuils de précaution, ce qui équivaut à cuisiner sous une ligne à haute tension ! Si vous avez d’ores et déjà investi, ces quelques préconisations vous permettront de limiter son champ magnétique : adapter la taille de la casserole à la zone matérialisée sur la plaque de cuisson, se maintenir une distance de 5 à 10 centimètres de la cuisinière, utiliser des casseroles spécifiques… Si toutefois vous avez encore le choix, optez pour une plaque vitrocéramique qui émet nettement moins d’ondes.

les-ondes-antigaspi-blog_4

En conclusion, à l’ère du sans fil, l’augmentation des sources de pollution est en constante progression ! Au risque de paraître rétrograde et sans pour autant m’opposer au progrès (force est d’admettre que le numérique nous rend bien des services !, je suis de plus en plus regardante vis à vis des appareils électroménager et de plus en plus tournée vers la « sobriété heureuse », chère à Pierre Rabhi. Rien de tel, en effet, que le parfum des draps ayant séché au vent (haro sur les sèche-linge), que ce rasoir à main (récupéré chez mamie!), que ce moulin à café ou cet ancien presse-purée chinés. Sans parler de cette tondeuse manuelle, parfaitement silencieuse, que nous pouvons utiliser 7 jours sur 7 pour la plus grande quiétude de nos voisins !

J’en entends certains seriner qu’il s’agit là d’un retour en arrière et que ces appareils électriques nous ont libérés de bien des manières ! Sans nul doute et je ne prétends pas le contraire. Je pense tout simplement qu’il vaut mieux prévenir que guérir et qu’il peut être bon, parfois, de prendre, à nouveau, le temps de faire les choses manuellement.

Pour vivre heureux, vivons (de temps en temps) déconnectés !

les-ondes-antigaspi-blog_5

Les ondes électromagnétiques au quotidien de Thierry Gautier. Éditions Ouest-France. 10,90 euros.

©OLIVIER COCHARD

10 réflexions sur “WI-FI OR NOT WI-FI ?

  1. Asaline dit :

    Coucou Marie (et Olivier !)
    Ici aussi nous commençons notre chasse aux mauvaises ondes ! Nous sommes plutôt à tendance « minimaliste », alors ici de base, pas de TV, pas de micro-ondes, brosses à dent électrique et compagnie… Mais 2 mac et une box wifi pour le boulot (à la maison). Je voudrais passer à l’Ethernet et au filaire pour le téléphone justement ! Tu as testé les lampes à sel ?

    • La Cabane anti-gaspi dit :

      Oui, j’ai une lampe à sel mais difficile d’évaluer son efficacité… L’idéal reste de se passer du wifi. L’Ethernet est vraiment facile à installer, c’est à se demander pourquoi nous ne l’avons fait plus tôt ! Quant au téléphone, c’est une question d’habitude, moi, j’aime ces petites choses qui me ramènent à ce que nous avons connu enfants !

  2. christiane dit :

    Entièrement d’accord avec cet article. Je n’ai jamais utilisé le wifi à la maison même s’il n’est pas toujours simple de brancher un portable sur un câble ethernet, avec les fils qui traînent et les risques de faire tomber le portable, mais bon c’est un choix. Dommage que mes voisins n’en fassent pas autant, j’habite en appartement et du wifi, j’en ai partout malgré tout. Enfin, petit à petit, les mentalités vont peut être évoluer. Pour le reste, pas de sèche linge, ni de four micro-ondes, ni de plaques à induction. Quant au téléphone sans fil, je n’y avais pas pensé, va falloir y réflechir.

  3. Vince dit :

    Bonjour et merci pour ces conseils !

    Note pour les radiateurs électriques (surtout dans la chambre à coucher des petits et des grands) : afin d’éviter leur rayonnement il suffit tout simplement… de les relier à la terre (voir le site Les Pieds à la Terre). Le fil de terre doit être fixé à la carcasse du radiateur, sur une partie métallique (même pour les radiateurs de classe 2, si celui-ci est isolé il émet quand même des ondes électromagnétiques). Une bête vis fera l’affaire (le bout du câble de terre dénudé étant maintenu au contact de la carcasse par cette vis).
    Pour tester l’efficacité de ce raccordement, se munir d’un détecteur de champ électrique sans contact sonore (10 euros sur geotellurique ou sur d’autres sites). Très pratique également au quotident pour travailler avec l’élètricité. Approcher le detecteur de la carcasse du radiateur. Si cela bip lorsque le radiateur est sous tension, la mise à la terre ne fonctionne pas (trouver un autre emplacement pour fixer le cable de terre), si cela ne bip pas bonne nuit sans ondes !

    N’oubliez pas non plus de brancher vos lampes de chevet dans le bon sens, une inversion du branchement de la fiche mâle fera rayonner vos lampes de chevet même éteintes (le bouton d’allumage ne coupera que la partie neutre du fil, la partie phase sera, elle, toujours alimentée).
    Pour vérifier cela, approchez le détecteur de champ électrique sans contact sonore de votre lampe de chevet éteinte. Si ça bip alors elle rayonne, inversez le sens du branchement de la prise (à l’inverse de la situation précédente, le bouton coupera alors la partie phase du fil). Le champ sera coupé sur la lampe et entre la lampe et le bouton (mais pas entre le bouton et la prise).
    Faites attention également que la partie du câble entre le bouton et la prise ne soit pas en contact avec votre sommier surtout en bois, sinon c’est votre lit entier qui rayonnera.

    Voilà voilà, et coupez moi votre wifi sur votre box ! 🙂 Au pire installez une borne wifi que l’on peut éteindre relié à votre box. Personnellement j’allume le wifi quand j’en ai besoin et le coupe aussitôt après mon utilisation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s