Biscuits et bons, 100% contrefaçons !

Huile de palme, colorants, conservateurs, nanoparticules, j’en passe et des meilleures… le temps est venu de détrôner biscuits et friandises célèbres avec de bonnes contrefaçons « maison » ! Réalisées avec de bons produits et de l’amour en prime, lesdites copies n’auront rien à envier à leurs cousines industrielles produites à grande échelle. Promis, juré.

Lire la suite

Dans ma boîte à lettres, ma biHobox !

Si manger sainement (et sans se ruiner) est possible, je concède que cela peut parfois sembler un peu compliqué. Avouons-le, agar agar (algue gélifiante), psyllium (plantain des Indes), xylitol (sucre de bouleau) et autre farine de pois chiche ne sont pas si faciles à appréhender qu’il n’y parait ! Ce pourquoi, deux femmes (l’une experte en nutrition et l’autre entrepreneuse) ont décidé de créer, gazette à l’appui, une box gourmande et healthy. Je vous dévoile son contenu ?

Lire la suite

TEINTURE AUX ÉPLUCHURES…

Vos draps et votre petit linge font grise mine ? Et si vous leur faisiez voir la vie en quadrichromie ? La réponse ne se trouve pas plus loin que sur votre balcon ou dans votre jardin, voire même sur votre planche à découper ! Car rappelez-vous, avant l’arrivée des teintures synthétiques qui relarguent tout un tas de saloperies dans nos cours d’eau, il y avait Dame nature…

Lire la suite

DIRECTION L’ÉCO-LIEU JEANOT…

En ces temps troublés, divisés et déroutants, nous n’avons qu’une envie, aller de l’avant, sortir du global et sauter à pieds joints dans le local. Découvrir des micro-initiatives qui, mises bout à bout, pourraient bien un jour changer la face du monde. Parmi celles-ci, les écovillages, écolieux ou écohameaux, appelez-les comme vous voulez. Quel que soit leur surface, ces lieux d’autonomie visent tous à replacer l’humain au centre du projet et à vivre harmonieusement avec l’environnement…

Lire la suite

BOUQUETS « ZÉRO DÉCHET » À CROQUER !

Bientôt la fête des mères et le temps des barbecues entre copains… mais comment éviter le sempiternel bouquet de fleurs coupées cultivées bien souvent sous serre, de l’autre côté du globe, lustrées à grands coups de laque et enfin cellophanées et ficelées avec du bolduc ? C’est bête comme chou, il suffit de remplacer roses, gypsophiles et autres iris par des herbes aromatiques, quelques fleurs comestibles et une poignée de légumes bien frais. Offrir des bouquets qui pourront être mangés, et si c’était, en effet, la bonne idée du printemps ? Voici conseils et astuces pour les réaliser. je vous montre ?…

Lire la suite